Post-Install KDE Neon, les étapes supplémentaires.

Ça y est, t’as enfin osé franchir le pas. Et installer et utiliser une des meilleures distributions Linux du moment (oui c’est totalement objecsubjectif). Au 1er redémarrage, le système installé est un peu…spartiate.
Voici quelques conseils supplémentaires afin de profiter au mieux de ce système :

-Muon

Pour ceux qui connaissent synaptic, c’est le même, mais mieux intégré au système. C’est un gestionnaire de paquets (morceaux d’applications ou autres), à pas confondre avec Discover, gestionnaire d’applications.
Une petite ligne de commande afin de l’installer : sudo apt install muon

Cela permettra de rechercher des paquets sans sortir des incantations en ligne de commande.

-Discord

Logiciel de chat vocal et texte (proprio), ou existe quelques canaux de discussion (moi même gérant Linux Café, rejoignable ici : http://www.discord.gg/9WYmsWP )
Il suffit d’aller chercher le fichier deb sur le site officiel, et de double cliquer dessus une fois télécharger pour l’installer

-Telegram

Point particulier ici, la version des dépôts ne s’installe pas à cause d’un souci de dépendances logicielles. Il faut via Discover, installer la version flatpak qui fonctionne très bien

Direct après l’installation, il n’y a pas de dépot de flatpak configuré
On clique sur “ajouter un flathub” pour le configurer

Un mot de passe plus tard, le dépot est configuré
Cliquer sur applications, et rechercher Telegram
Scroller un peu, et vérifier que flathub (flatpak) soit indiqué dans source. Si c’est OK, on clique sur installer !

-Quelques Codecs

Pour lire l’ensemble des fichiers multimédia, cherche kubuntu-restricted-extra dans muon et installe le. Cela fait venir également les polices microsoft.

-Différentes applications

Via discover, le gestionnaire d’applications, il y a moyen de télécharger quelques applications. Krita pour le dessin numérique, gimp pour la modification d’images, et d’autres applications de l’environnement KDE qui rendront de fiers services.

Plein de logiciels à portée de papatte !

-Un GPU Passthrough afin de profiter d’un Windows dans Linux

Le tuto complet est dispo ici : https://www.lobotommy.fr/2019/05/gpu-passthrough-linux-et-windows-ensemble-sans-redemarrage/

-Personnaliser son environnement

Ou tout simplement ouvrir une bonne bière et faire ses activités normales et profiter d’un système stable (Merci le côté LTS) tout en étant à jour sur un élément très important, l’environnement de bureau.

J'aime
error0

Quick Fix : KDE Plasma et tearing/ralentisements avec driver nVidia

Linux et les drivers graphiques, l’arlésienne des petites emmerdes.

Linux et les drivers graphiques, ça a, de ce que je me souvienne, toujours été du je t’aime/moi non plus. Du simple crash aux bugs plus ou moins génants, il y a toujous eu matière à fix.

C’est le cas encore aujourd’hui. Après la mise en pause du GPU passthrough suite à des soucis de performance, j’ai donc re-passé l’affichage de mon fier PC sur la carte nVidia.

Retour aux affaires, Bérangère

Cependant, avec le pilote proprio et certaines cartes nVidia, par défaut avec KDE Plasma, on observe des micro-saccades et un tearing (affichage déchiré) lors du défilement, dans les vidéos, et aussi dans l’affichage. Pas du tout glamour pour un GPU sensé faire tourner les gros jeux sans sourciller.

Cependant, des solutions sont apparues, occasionnant des pertes de performance (forcer le Composition Pipeline dans le driver nVidia) ou réglant le souci partiellement seulement ( export __GL_YIELD=”usleep” dans /etc/profile.d/kwin.sh)

En fouillant les tréfonds du ouaibe linuxien, en compilant et compulsant, j’ai fini par trouver une solution acceptable, qui n’occasionne pas de pertes de performance (sur les jeux natifs et tournant avec Proton) et le bureau est plus fluide. Par chance, cela nécéssite pas de recompiler tout un bazar sur des paquets en version beta. Il suffira juste de deux lignes de commandes et de la modification de fichier de conf’. Allez, sortez la ligne de commande, ça va pas faire trop mal.

Pour commencer, il va falloir ouvrir ou créer le fichier /etc/profile.d/kwin.sh et activer le Triple Buffering.

sudo nano /etc/profile.d/kwin.sh

---ajouter au fichier---

export KWIN_TRIPLE_BUFFER=1

Sauvegarder, et rendre exécutable :

chmod +x /etc/profile.d/kwin.sh

On repart pour un tour. Créez le fichier de configuration pour Xorg avec cette commande.

sudo nano /etc/X11/xorg.conf.d/20-nvidia.conf

Mettez-y ceci : (si la section device existe déjà dans votre fichier déjà créé, ajoutez y les 3 lignes dans la section device)

Section "Device"
        Identifier      "Videocard0"
        Driver          "nvidia"
        Option          "TripleBuffer" "true"
EndSection

Fermez la session, ou redémarrez, et le problème devrait être résolu.

J'aime
error0