Projet : Passer l’infra de la maison en Docker

Même si de jour je suis qu’un simple analyste support, la nuit je suis l’ingé système/application/hardware de mon infra à la maison. Pour rendre tout cela wife-compliant (c), il n’est pas possible d’installer ce genre de gros ESXI de datacenter (j’ai bien une cave, mais parcourir 4 étages, tirer des câbles chez les voisins, et apporter une alimentation électrique (y’a même pas la lumière dans ce boui-boui) est techniquement impossible.
Actuellement, en terme de hardware, on est sur un PC tour en serveur principal (un celeron bi-patte, 8 gigots de RAM, et 2To exploitable en RAID10 4x1To), servant de media-center, et 4 Raspberry Pi 3 (foutus en mode rack pour faire comme au boulot) qui font serveur DHCP/DNS+Antipub avec Pi-Hole, un autre s’occupe du Home Assistant, hub pour gérer les objets connectés (les bouledogues aiment bien les lumières tamisées pour ronfler, et comme je suis un geek, il a bien fallu que j’automatise ça), une DLBox pour gérer les téléchargements de vidéos et musiques de vacances, et un autre qui accueille un Kodi qui fait client pour le mediacenter (bah oui, les films et séries de vacances, c’est mieux sur le canap’ que sur une chaise de PC).

Qu’est ce qui m’a pris par la tête pour penser à tout chambouler ainsi? Les distros sur les desktop et laptop “bureau” sont stables (KDE Neon, que ton nom soit sanctifié et que ta volonté soit faite), le passthrough itou, au max de ses perfs. J’ai plus rien à bidouiller. Actuellement, tout est installé “en dur” sur des OS debian, avec le subtil équilibre des dépendances et cie qui peut péter à la tronche dès qu’un dev ou empaqueteur pète un plomb. Je compte aussi sur l’orchestrateur pour me simplifier quelques trucs. Le déclencheur a été une présentation au boulot. Si des entreprises s’intéressent à ce genre de techno, il pourrait être intéressant de se former dessus (tu l’sens le mec qui a les canines qui rayent le parquet?). J’ai déjà eu une introduction à la conteneurisation, avec la DLBox qui fait tourner 4 apps dockées.
Je risque de prendre ce site en bloc notes (le temps que je monte un wiki privé conteneurisé) et cela profitera à ceux qui veulent tenter en s’appuyant sur un cas concret.

Donc, trève d’introduction, il va y avoir une palanquée de doc à potasser et des machines à planter. A la prochaine

J'aime
error0

Post-Install KDE Neon, les étapes supplémentaires.

Ça y est, t’as enfin osé franchir le pas. Et installer et utiliser une des meilleures distributions Linux du moment (oui c’est totalement objecsubjectif). Au 1er redémarrage, le système installé est un peu…spartiate.
Voici quelques conseils supplémentaires afin de profiter au mieux de ce système :

-Muon

Pour ceux qui connaissent synaptic, c’est le même, mais mieux intégré au système. C’est un gestionnaire de paquets (morceaux d’applications ou autres), à pas confondre avec Discover, gestionnaire d’applications.
Une petite ligne de commande afin de l’installer : sudo apt install muon

Cela permettra de rechercher des paquets sans sortir des incantations en ligne de commande.

-Discord

Logiciel de chat vocal et texte (proprio), ou existe quelques canaux de discussion (moi même gérant Linux Café, rejoignable ici : http://www.discord.gg/9WYmsWP )
Il suffit d’aller chercher le fichier deb sur le site officiel, et de double cliquer dessus une fois télécharger pour l’installer

-Telegram

Point particulier ici, la version des dépôts ne s’installe pas à cause d’un souci de dépendances logicielles. Il faut via Discover, installer la version flatpak qui fonctionne très bien

Direct après l’installation, il n’y a pas de dépot de flatpak configuré
On clique sur “ajouter un flathub” pour le configurer

Un mot de passe plus tard, le dépot est configuré
Cliquer sur applications, et rechercher Telegram
Scroller un peu, et vérifier que flathub (flatpak) soit indiqué dans source. Si c’est OK, on clique sur installer !

-Quelques Codecs

Pour lire l’ensemble des fichiers multimédia, cherche kubuntu-restricted-extra dans muon et installe le. Cela fait venir également les polices microsoft.

-Différentes applications

Via discover, le gestionnaire d’applications, il y a moyen de télécharger quelques applications. Krita pour le dessin numérique, gimp pour la modification d’images, et d’autres applications de l’environnement KDE qui rendront de fiers services.

Plein de logiciels à portée de papatte !

-Un GPU Passthrough afin de profiter d’un Windows dans Linux

Le tuto complet est dispo ici : https://www.lobotommy.fr/2019/05/gpu-passthrough-linux-et-windows-ensemble-sans-redemarrage/

-Personnaliser son environnement

Ou tout simplement ouvrir une bonne bière et faire ses activités normales et profiter d’un système stable (Merci le côté LTS) tout en étant à jour sur un élément très important, l’environnement de bureau.

J'aime
error0

Fix Rapide – L’applet température plasma.

En ce moment, il y a un bug sur le plasmoid qui affiche les températures sur les Plasma récents (à ma connaissance, 5.15 et 5.16 touchés).

Hélas, le mainteneur originel : https://github.com/kotelnik/plasma-applet-thermal-monitor , ne semble plus maintenir l’affaire (plusieurs pull requests pour corriger certains bugs n’ont pas été merge)

Pour avoir un applet fonctionnel, désinstallez toute version antérieure, et suivez le les instructions de ce dépot pour installer celle çi : https://github.com/roachsinai/plasma-applet-thermal-monitor

Voilà un bel exemple de fork utile 🙂

J'aime
error0